A l’assaut des maths !

A l’assaut des maths !

Le programme de CM1 est bien complet en mathématique et j’ai donc commencer à chercher comment aborder les fractions et les divisions de manière ludique.

Pour les fractions, j’ai découvert ce merveilleux jeu réalisé par la maitressedelaforêt (qui est une vraie mine d’or !). C’est le jeu du Pizzaïolo. Le but est de réaliser la pizza commandée grâce à des fractions de pizza. Nous avons préparé notre jeu en le glissant dans une vraie boîte de calzone et nous l’emportons partout même en voiture quand nous avons à patienter.

Ce jeu a le seul inconvénient de nous donner l’eau à la bouche !

Nous avons également trouvé sur ce même site un autre jeu très chouette pour aborder les notions de division et de proportionnalité :

Le but de ce jeu est de répondre à des questions pour collecter des éléments essentiels à l’ouverture d’un restaurant.

Ce jeu est encore un peu compliqué notamment pour Leena mais elle aime y jouer malgré tout.

Pour elle j’ai également trouvé sur cenicienta des puzzles pour travailler sur les unités et les dizaines.

Un jeu bien sympa qui lui plait beaucoup !

Enfin un dernier clin d’œil avec nos chevalets pour tenir les cartes de mes loulous quand on joue au jeu de 7 familles de mots ou de la conjugaison (ils avaient tendance à les classer par famille sur al table du coup le jeu était un peu truqué) :

Voilà encore des jeux bien sympa pour travailler en s’amusant et surtout une technique qui marche vraiment bien avec mes enfants et avec laquelle ils retiennent beaucoup mieux.

A bientôt pour de nouveaux jeux et de nouveaux articles.

Du tissu à la couture

Du tissu à la couture

Comme j’ai été heureuse lorsque ma petite Leena, qui est rarement force de proposition pour nos thèmes à aborder, m’a demandé de travailler sur le tissus et la couture.

Bon ok mais par où commencer ? Et bien j’ai décidé de commencer par le début à savoir d’où viennent les matières que l’on utilise pour faire du tissus ?

« C’est pas sorcier » nous a permis au fil de nos recherches d’en apprendre plus et d’y voir plus clair :

Difficile donc de commencer à parler tissus sans parler matière. Nous avons donc entamé nos recherches en parallèle de ces trois émissions pour bien comprendre d’où venait les fibres qui étaient ensuite utilisées pour créer des étoffes.

Pour être complet j’ai tenu à apprendre aux enfants à lire les étiquettes que nous portons sur nos vêtements :

Et oui, pas simple de se retrouver dans cette jungle de sigles. Les enfants sont devenus maintenant incollable sur les étiquettes (en tout cas pour les signes qui reviennent régulièrement).

Sur nos étiquettes, nous ne trouvons pas que les consignes d’entretien, nous trouvons aussi le pays de fabrication. Les enfants ont été très étonnés de voir que leurs tee-short venaient du Bangladesh, de Chine ou encore du Pakistan. Nous avons de ce fait, cherché le chemin parcouru par nos vêtements avant d’arriver dans les magasins de distribution en France :

Étude de cas : le voyage d’un tee-shirt de sa production à sa consommation

Et là, mes deux loulous ont montré leur incompréhension ! Il a fallu expliquer pourquoi ces vêtements n’étaient pas fabriqués en France, pourquoi les marques choisissaient de les fabriquer à l’autre bout de monde et comment tout ceci pouvait malgré tout être rentable pour eux (salaire de misère, pollutions diverses,….).

Quand on tire un fil, on en sait pas toujours où il va nous mener…. Nous avons donc parlé de la pollution engendrée par cette production :

Cette discussion a aussi été l’occasion de reparler de la manière dont nous essayons de consommer dans notre famille notamment pour les vêtements et de réaffirmer l’importance d’acheter d’occasion, surtout dans les associations telles qu’Emmaüs qui au passage créait des emplois.

Pour alléger ce thème qui au départ ne m’était pas apparu si lourd, nous avons réalisé une petite carte mentale pour répertorier nos idées :

Pour finir se sujet, j’ai proposé aux enfants de se confectionner des petites trousses en couture à la machine :

Autant vous dire qu’eux comme moi nous étions fière du résultat !

Le temps qui passe

Le temps qui passe

Pour commencer cette année, quoi de mieux que de commencer par un projet sur le temps qui passe. Vaste sujet !!

Nous avons commencé par des petites révisions sur les saisons, la course du soleil, le découpage d’une année, les heures, les fuseaux horaires (ayant des amis à divers endroits du globe nous avons pu ainsi chercher l’heure qu’il était pour eux)….

J’ai proposé aux enfants de faire un marathon d’une journée. Nous avons donc noté toutes les choses que nous réalisions dans une journée pour travailler ensuite à quantifier le temps passer à chaque activité (calculs d’heures, de durées,…).

Ensuite nous en sommes venus à nous interroger sur le temps à plus grande échelle. Quels ont été les grands événements marquant de ma vie depuis la naissance ? Les enfants ont réalisé chacun une frise chronologique pour répertorier ces moments :

Nous avons continué à dé-zoomer et avons trouvé intéressant de réaliser notre arbre généalogique pour avoir une vue globale de la famille et du coup, du temps qui est passé depuis les grands-parents de mes enfants :

Boutdegomme nous a une fois de plus était très utile avec son exercice sur l’arbre généalogique et la trame pour réaliser le sien.

Ce travail sur l’arbre généalogique nous a permis d’aborder les membres de la famille en anglais et également d’étudier le tableau « La Persistance de la mémoire (1931) » de Dali ou encore appelé les montres molles. Les enfants en ont fait leur interprétation :

Pour travailler les notions d’écoute et de retranscription, nous avons pris comme support l’histoire « Le loup qui voyageait dans le temps » : https://www.youtube.com/watch?v=oEtH2hGcyic et le support mis à disposition par boutdegomme.

Enfin et pour finir pour répertorier toutes les notions acquises, nous avons fait comme à notre habitude une carte mentale :

Un travail riche, qui a permis un grand nombre de révisions mais également des découvertes, des recherches et la création de traces pour marquer une fois de plus le passage du temps.

Les origines de Noël

Les origines de Noël

C’était bien évidement de saison que de parler de Noël.

Pour être tout à fait exhaustif, nous avons pris le parti, même si nous ne sommes pas croyant, de partir de l’histoire de la naissance de Jésus en lisant le passage de la Bible concernant cette période. Il était pour nous important de replacer les événements dans leur contexte historique et catholique.

Une fois ces explications faites, nous avons cherché l’origine historique des toutes les traditions qui entourent pour nous Noël :

Les décorations,

Les cadeaux,

La bûche,

Le père Noël,

Le sapin.

Riche de toutes ces nouvelles connaissances les enfants ont souhaité créer une carte mentale (qu’ils ont eu même écris cette fois-ci) :

C’était très intéressant de mettre des significations sur les traditions qui sont souvent appliquées sans en connaître l’origine et les raisons.

Ensuite nous nous sommes intéressés aux coutumes d’autres pays tel que l’Australie, La Russie, l’Allemagne, la Belgique et l’Angleterre grâce à Bout de gomme.

Nous avons également cédé à la tentation de faire des décors sur nos fenêtres comme il en fleuri de plus en plus sur les devantures de magasin. Nous avons essayé avec le blanc de Meudon mais avec des enfants, j’ai trouvé ça compliqué. Nous avons donc finalement opté pour les crayons craie.

Les enfants ont également préparé chacun une carte pour remercier le grand parent qui s’occupait d’eux cette année. Il y a 6 petits enfants et 6 grands parents ce qui est parfait. On divise le budget cadeau par 6, on fait du bien à la planète et les enfants ne s’en portent pas plus mal. Tous les ans, le tirage au sort permet aux grands parents de ne pas toujours tomber sur le même petit enfant. Et sous le pied du sapin c’est un cadeau et qui est bien souvent plus apprécié que s’il y avait une profusion de présents.

Nous nous sommes aussi amusés à décorer des bonnets pour toute la famille et avons également, comme à la cantine, réalisé un repas de Noël avec une jolie table :

Pour finir nous avons réalisé une vidéo sur la réalisation d’une recette de maison en pain d’épice : (pour le moment je n’arrive pas à la mettre mais je vais chercher comment faire 😉

Au retour des vacances, les enfants ont écrit un court récit de tout ce que nous avions fait pendant celles-ci.