L’apprentissage par la mise en pratique

L’apprentissage par la mise en pratique

Quoi de mieux pour apprendre la précision, calculer, être rigoureux, expérimenter, lire, … que la mise en pratique ?

Nos enfants sont, je l’avoue, très aidants et toujours prêts à donner un coup de main. Nous avons pu le constater à de nombreuses reprises lors de travaux dans la maison. Lors de ces activités, ils mettent en pratique, sans même s’en rendre compte, toutes les notions qu’ils apprennent au quotidien (lecture, mathématique, analyse de données, notions scientifiques,…).

Petit échantillonnage des activités réalisés par nos loulous, ces derniers mois :

Le maniement d’outils dits « dangereux » se fait toujours, bien sûr, avec un rappel aux règles de prudence et de sécurité.

1er avril

1er avril

D’où vient ce jour, quelle est son origine et sa signification, telles étaient nos questions lors de notre petit déjeuner.

Qu’à cela ne tienne, on chamboule notre programme et aujourd’hui nous travaillons sur le 1er avril !

Après quelques recherches, il ressort que le 1er avril tombant 12 jours après l’équinoxe de printemps il est fort possible que cette fête trouve son origine dans l’antiquité. Une journée était effectivement consacrée au Dieu du rire dans l’ancienne Grèce. Cette journée était consacrée aux farces, aux fous et à l’inversion des rôles comme pendant le Carnaval.

Cette tradition ne s’arrête pas aux frontière de la France. D’autres pays ont aussi leur journée de la blague même si elles ne sont pas toujours à cette même date.

Pour fêter cette journée nous avons décidé de dresser une jolie table sur le thème de la mer et des poissons afin de partager un bon repas en famille :

Quand on sait y prendre garde, tout est sujet à apprentissage….

Laisser parler sa créativité

Laisser parler sa créativité

Il ne faut pas croire, nous ne faisons pas que travaille,r enfin pas au sens scolaire du terme, car chaque activité peut être source d’apprentissage si on y prête attention !

Il y a peu, avec Leena, nous avons décidé de créer, pour ses poupées, du mobilier en carton et des éléments de récupération.

Voici le résultat, nous en sommes très fières !

Maintenant, mes loulous ont largement de quoi laisser libre cours à leur imagination et, pour construire tout, cela il a fallu mesurer, calculer, découper avec précision, faire preuve d’inventivité et d’application. Tout un tas d’apprentissage réalisés avec un plaisir non dissimulé, par chacun des membres de la tribu !

Notre projet Antarctique

Notre projet Antarctique

Nous continuons, tranquillement, notre tour du monde des continents : nous voici maintenant rendu en Antarctique.

Nous avons appris que les navigateurs ont découvert l’Antarctique au tout début du XIX° siècle. Que c’est l’endroit le plus froid, le plus désertique, le plus venteux et le plus glacé de la planète. Il y a entre 1000 et 4000 habitants qui sont, en fait, des touristes et des scientifiques. La plupart ne sont là que pendant les mois ensoleillés de l’été.

Ce continent est protégé par le traité de l’Antarctique de 1961 contre toute exploitation militaire ou commerciale et chose incroyable, l’être humain est la seule espèce non-native autorisée.

Nous avons, également, découvert la faune présente sur ce continent :

  • Les manchots Empereur, Adélie et Papou,
  • Les cormorans,
  • Les albatros à sourcils noirs,
  • Les léopards des mers,
  • Les éléphants des mers du Sud,
  • Les baleines bleues,
  • Les orques,
  • Les krills….

Les enfants ont réalisé grâce, à Carpe Diem, un jeu auquel nous avons joué en famille pour découvrir ce nouveau continent. Nous sommes dans la peau de scientifique de différentes disciplines et nous avons un certain nombre de tâches à accomplir avant de pouvoir repartir chez nous.

Encore un beau moment de partage en famille.

Les enfants sont, maintenant, les heureux détenteurs de leur visas Antarctique :