Les pédagogies Freinet

Les pédagogies Freinet

De Sylvain Connac (Auteur) Bruce Demaugé-Bost Bernadette Guienne Isabelle Huchard Isabelle Quimbetz 

Conçu par une équipe de pédagogues et de spécialistes, ce livre présente les pédagogies Freinet clairement et simplement même si j’ai trouvé les premières parties sur l’historique un peu longues.

Les pédagogies Freinet ce sont :

Le principe de cette pédagogie est que chacun :

– apprenne à son rythme

– construise ses connaissances avec ses pairs et les adultes

– développe son sens critique, son autonomie et accède à une réelle prise de responsabilité dans une classe vivante et ouverte sur le monde.

Nous adhérons vraiment bien à cette pédagogie et c’est en partie sur ces bases que nous avons construit nos journées depuis que nous avons commencé l’instruction en famille.

Herbier

Notre projet de déménagement à la campagne nous a donné envie de faire un herbier.

Voici notre première récolte. Il évoluera bien-sûr au grès de nos cueillettes.

En allant à la bibliothèque nous avons trouvé de super livres pour alimenter notre herbier et travailler sur les plantes, leur développement et la symbiose avec les animaux.

Voici ce qui ressort de nos recherches :

Dans chaque graine il y a une petite plante qui attend de germer. Elle a besoin de la terre, de l’eau, de soleil et de chaleur.

Une plante pourra fleurir sans terre car le bulbe contient assez de nourriture pour se développer et fleurir mais seulement une fois. Pour que la plante refleurisse il faut qu’elle soit mise en terre pour quelle fabrique de nouvelles réserves.

Les plantes sont vivantes, certaines ont plus de 5 000 ans mais certaines ne vivent que quelques semaine.

Les plantes sont capables de fabriquer ce dont elles ont besoin pour vivre en utilisant de la lumière. Les plantes respirent par leurs feuilles. Elles aspirent du gaz carbonique et recrachent de l’oxygène.

Elles peuvent grandir toute leur vie si elles sont dans un milieu favorable.

Si les plantes n’existaient pas :

Il n’y aurait pas assez d’oxygène pour respirer.

Nous n’aurions pas de fruits et de légumes il n’y aurait que du sel et de l’eau.

Nous n’aurions pas de meubles ni de tissus.

Il n’y aurait pas de papier et de crayons, ni de livres.

Tous les herbivores mourraient de faim.

Les plantes ont besoin des animaux et les animaux ont besoin des plantes.

Si les plantes disparaissaient, les hommes ne pourraient pas vivre mais si les hommes disparaissaient, les plantes pourraient très bien vivre sans nous.

Tout un univers à protéger chacun à notre échelle !

L’hygiène

L’hygiène

Nous avons travaillé aujourd’hui sur l’hygiène et nous en sommes venus rapidement à parler des microbes.

Notre Lapbook sur l’hygiène nous a permis de refaire le point également sur les dents :

Nous avons ensuite travaillé sur celui des microbes et sur un dossier très complète qui nous a permis de découvrir cette vidéo :

Ainsi que cette nouvelle chanson (nous connaissions déjà par cœur celle d’Aldebert – Coronaminus) :

Nous avons ensuite fait une petite grille de mots mêlés sur le vocabulaire vu puis étudié la poésie de J-L Vanham :

Trois microbes
Trois microbes, sur mon lit,
Se consultent, bien assis.
L’un s’appelle Scarlatine
Il parle d’une voix fine.
L’autre s’appelle Rougeole
Et prend souvent la parole.
Et le troisième, Oreillons,
Ressemble à un champignon.
Ils discutent pour savoir
Lequel dormira ce soir
Dans mon beau petit lit blanc.
Mais fuyons tant qu’il est temps !
Ces trois microbes ma foi,
Dormiront très bien sans moi.
Jean-Louis Vanham

Les enfants ont également pu travailler avec leur papa sur les effets du savons et sur les réactions chimiques se produisant lors de l’utilisation de celui-ci :

Il se passe la même chose quand on se lave les mains : avec de l’eau uniquement, les saletés (comme les grains de poivre) qui sont sur les mains ne partent pas (matières organiques). En ajoutant du savon, les saletés sont transformées en « boules » qui aiment l’eau, qui, du coup, se décrochent facilement.

Afin de mettre en pratique ces nouvelles connaissances nous avons avec Leena créé des savons à la lavande :

Enfin pour finir les enfants ont créé leur propre virus :

Projet PARIS

Projet PARIS

Nous avons la chance de pouvoir être hébergés sur Paris. Mes enfants ont, tout naturellement, demandé à y aller, pour visiter la capitale.

Nous avons donc organisé notre premier « voyage de classe ».

Nous avons, dans un premier temps, listé ce que les enfants avaient envie de visiter (dans ce qu’ils connaissaient déjà de nom) et réfléchi aux sujets qui les intéressaient.

Trois grand thèmes sont ressortis :

  • La Tour Eiffel
  • L’Egypte
  • Les pierres (la minéralogie)

Fort de toutes ces envies, nous avons cherché où, sur Paris, assouvir leur soif de connaissance.

Un petit tour à la bibliothèque nous permis de trouver trois super livres pour nous aider dans la préparation de ce voyage :

Ces livres nous ont permis d’en savoir plus sur Paris et de préparer notre voyage.

Nous avons donc commencé par réserver nos billets pour la Tour Eiffel. En recherchant, nous avons vu que le Louvre dispose d’une très grande collection de vestiges Égyptiens, nous avons pu ainsi réserver nos pass d’entrée et enfin, pour les pierres, nous nous sommes tournés vers le musée de la minéralogie au jardin des plantes.

Fort de toutes ces visites programmées, nous avons réservé nos billets de train.

Une fois toutes ces formalités réalisées, nous sommes intéressés de plus prêt à l’histoire de Paris et aux divers monuments emblématiques.

Pour ce faire, nous avons utilisé diverses fiches thématiques très bien réalisées :

Nous avons, ensuite, travaillé sur l’histoire « Emma à Paris » grâce aux documents fournis par Bout de Gomme et à la lecture de l’histoire trouvée sur You Tube, lue par Alessio et sa mum Audrey. Les mots croisés, mots mêlés et les fiches d’étude de l’histoire nous ont permis de bien travailler sur cet album et d’enrichir leur vocabulaire Parisien.

Deux « C’est pas sorcier » sur la tour Eiffel et le métro Parisien nous ont également permis d’en apprendre plus sur ces deux innovations du 19ème siècle.

Pour finir, nous avons également réalisé la lecture de deux poésies sur le thème de Paris :

La Seine a rencontré Paris

Qui est la
Toujours là dans la ville
Et qui pourtant sans cesse arrive
Et qui pourtant sans cesse s’en va

C’est un fleuve
répond un enfant
un devineur de devinettes
Et puis l’œil brillant il ajoute
Et le fleuve s’appelle la Seine
Quand la ville s’appelle Paris
et la Seine c’est comme une personne
Des fois elle court elle va très vite
elle presse le pas quand tombe le soir
Des fois au printemps elle s’arrête
et vous regarde comme un miroir
et elle pleure si vous pleurez
ou sourit pour vous consoler
et toujours elle éclate de rire
quand arrive le soleil d’été…

Jacques Prévert

Et cet autre de Jacques Charpentreau, « C’est place de la Concorde »

C’est place de la Concorde à Paris
qu’un enfant assis au bord des fontaines
entre à pas de rêve au cœur de la nuit
fraîche comme l’eau claire des fontaines
Un enfant de nuit de rêve d’espoir
qui voudrait pouvoir lutter sans répit
contre son sommeil pour apercevoir
ses rêves de nuit venir à la vie
Un enfant de nuit de rêve d’espoir
qui voudrait pouvoir lutter sans répit
contre son sommeil pour apercevoir
ses rêves de nuit venir à la vie
Toutes les voitures avec leurs phares
toutes les voitures tracent pour lui
des lignes de feu flottant dans la nuit
comme de longs fils de vierge où Paris
retient son cœur ses rêves ses espoirs

Après avoir préparé notre liste d’affaires à prendre, et refait le déroulé de notre séjour, nous avons confectionné des carnets de voyages pour permettre aux enfants de noter leurs souvenirs sur un joli carnet créé par leurs soins :

Une fois revenus de ce fabuleux voyage à Paris, nous avons réalisé un Power-Point pour présenter, au reste de la famille, ce que nous avions vu lors de ce périple. N’hésitez pas à utiliser les flèches, qui s’affichent quand vous passez sur l’image, en bas à gauche, pour faire défiler les pages…

Diaporama

Et pour finir ce projet, voici quelques douceurs réalisées par Umberto :

Tout ce que nous avons vu avec ce projet sera surement source de nouvelles recherches dans les semaines à venir….