Plume

Plume

Ce matin je vous retrouve pour vous présenter un autre projet que nous avons, avec les enfants, cette année : nous nous sommes abonnés à Plume, une application qui permet aux enfants de lire, développer leur vocabulaire, étoffer leur imagination et travailler l’orthographe. Elle propose des histoires et les enfants sont invités à finir les chapitres afin d’influencer l’histoire avec leurs propres idées. Leena et Umberto ont déjà finis une histoire chacun :

Des petits jeux sont aussi disponibles pour leur permettre de diversifier leur vocabulaire ou de travailler sur des mots en particulier. En voici un exemple réalisé par Umberto avec son papa, pour la transcription informatique :

le-mot-du-jour-ESPERER

Nous travaillons sur cette application de manière alternée, Leena les lundi et jeudi et Umberto les mardi et vendredi, permettant de garder le rythme mais de faire attention à ce que les enfants ne s’en lassent pas.

Pour le moment, nous en sommes très satisfaits. Les histoires finies sont relues par un enseignant, peuvent être imprimées et permettent de gagner des badges qui valident la progression des enfants, ce qui est très valorisant pour eux.

Voilà pour le petit partage du jour, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site pour plus d’info, un test de 3 jours est possible gratuitement.

Enquêtes en cavale

Enquêtes en cavale

Cette année nous avons souhaité continué à diversifié au maximum les sources d’apprentissages de Leena et Umberto et nous avons décidé de leur prendre un abonnement de 6 mois à Enquêtes en cavale.

Les enfants se transforment le temps de la résolution d’énigmes en agent secret appartenant à une agence ultra secrète. Ils doivent aider dans la résolution d’enquètes.

Chaque mois les enfants reçoivent une box nominative contenant :

  • une lettre de la directrice du Bureau En Cavale
  • un livret de 10 énigmes
  • une fiche mission
  • du matériel d’espion
  • une illustration sous forme de poster ou cartes postales
  • un défi créatif
  • un bulletin réponse et son enveloppe pré-affranchie

Conçu et réalisé en France avec des matériaux durables, réutilisables et de qualité, ces box permettent aux enfant de stimuler leur imagination et our ceux qui sont un peu trop connectés (ce qui n’est pas le cas de nos enfants car ils n’ont pas de console ni de télé, de découvrir autre chose.

Le fait de recevoir du courrier tous les mois est très stimulant pour les enfants et les énigmes leur apprennent la persévérance, l’utilisation de ressources cognitives diverses et la résolution de problèmes par la voie du tâtonnement.

Chaque enfant a sa box avec son énigme mais ce qui n’empêche pas la collaboration.

Voici la première partie de l’énigme réalisée. Direction la boîte aux lettres pour envoyer leurs résultats d’enquête.

Le Lac du Der Chantecoq et son éco-musée

Le Lac du Der Chantecoq et son éco-musée

Etant tout proche de la marne, nous avons eu la chance de pouvoir aller visite l’éco-musée du lac du Der.

Celui-ci est l’un des plus grands plans d’eau d’Europe. Cet ouvrage conçut des mains de l’homme en 1974 a été réalisé pour réguler les eaux de la Marne qui alimentent la Seine. Sa création a entraîné la disparition de trois villages : Champaubert-aux-Bois (dont seule reste l’église qui s’avance au milieu du lac qui a été démontée pierre par pierre et reconstruite sur les bords du lac), Chantecoq (qui a totalement disparu, la colline qui le dominait étant devenue une île) et Nuisement-aux-Bois (église démontée en partie et reconstruite poutre par poutre au Musée du Pays du Der de Sainte-Marie-du-Lac).

La visite de l’éco-musée nous a permis de comprendre les raisons qui ont poussé les ingénieurs de l’époque à créer ce lac artificiel.

Pour être sûr de bien tout avoir compris nous avons regardé de nouveau une vidéo de l’émission « Des racines et des ailes ».

Maquette du lac avec ces deux canaux.

En hiver et au printemps les eaux de la Marne et de la Blaise sont prélevés par un canal pour constitués une réserve et éviter les inondations dans Paris.

En été et en automne ces eaux sont restitués à la rivière par un canal de restitution, sur lequel un ouvrage hydroélectrique produit de l’électricité, pour notamment alimenter en eau potable la capitale. Par conséquent le niveau d’eau du lac diminue sur ces deux saisons. Néanmoins le lac a été aménagé pour permettre un grand nombre d’activités nautiques.

La faune et la flore de ce milieu est très riche et le site contient plusieurs sites de préservation.

Niveau bas au vu de la saison

L’éco-musée nous a aussi permis d’en apprendre plus sur les métiers et le mode de vie des habitants de cette région au début du XXème siècle. Il retrace aussi l’histoire incroyable des trois villages engloutis lors de la construction du lac.

Une visite très enrichissante et très instructive. Nous avons également pu découvrir lors de la visite l’église de Nuisement-aux-Bois qui a été entièrement démontée et remontée sur le site de l’éco-musée.

1ère Guerre mondiale 1914-1918

1ère Guerre mondiale 1914-1918

Nous avons décidé cette année pour notre voyage scolaire d’aller à Verdun visiter différents musées commémoratifs de la première guerre mondiale. Après avoir étudier les grands faits marquant de cette guerre avec les fiches de Bout de gomme nous avons pu entamer nos visites pour mettre du concret sur nos apprentissages.

Nous avons commencé nos visites par l’ossuaire de Douaumont où nous avons pu prendre l’ampleur du carnage qu’a été la première guerre mondiale.

Nous avons visité la grande galerie commémorative, nous avons pu voir l’ossuaire qui compose les fondations du musée et également marquer un temps de recueillement au jardin du souvenir.

Les enfants ont été particulièrement touché par le nombre de tombes commémorant une partie des morts de cette grande guerre.

Nous avons ensuite été visiter le mémorial de Verdun qui est composé d’un musée. Le nombre très important de pièces dans cette collection a permis aux enfants de prendre la mesure des conditions de vie des soldats pendant cette guerre. Un petit livret a permis aux enfants de cibler les étapes importantes du conflit ainsi que de s’attarder sur des aspects techniques importants notamment dans la logistique.

Reproduction d’une tranchée réalisée en miniature par un poilu au retour de la guerre.
Exemple de réalisation faite par un poilu lors des temps « morts » sur l’arrière frond.

Riche de tous ces enseignements, nous avons pris la voie sacrée pour nous replonger dans les conditions extrême de ravitaillement du frond :

Nous avons également, lors de ce voyage appris l’histoire du soldat inconnu qui repose sous l’arc de Triomphe à Paris.

Les 7 autres soldats inconnus qui avaient été sélectionnés lors du choix du soldat qui reposerait à Paris, ont été enterrés à Verdun.

Nous avosn également découvert que 9 villages ont été entièrement rasés lors de cette guerre au niveau de ce front. Nous avons pu nous rendre sur le site de l’un d’eux, Fleury devant Douaumont qui a été particulièrement bien entretenu et où nous avons pu nous rendre compte notamment de l’impact des obus.

« Ce voyage a été super intéressant et nous avons appris pleins de chose sur la première guerre mondiale notamment au musée. » Leena

« Nous nous sommes rendus compte des conditions de vie très difficile des soldats : peu de nourriture et d’eau, les blessures et les maladies, la vie dans les tranchées…. » Umberto

« Un grand merci à notre mamie Nattie qui nous a permis de faire ces visites. » Leena et Umberto